Construire maison écologique

La construction et le type de notre habitation racontent notre mode de vie.

Nous avons un impact sur l’environnement, trop souvent négatif, et c’est pourquoi faire le choix d’un habitat sain et respectueux de l’environnement devient progressivement une obligation.

Une maison écologique n’est donc pas une solution parmi d’autres, mais bien une nécessité. Je vous explique ici ce qu’est une maison écologique, et certains points clés de sa construction.

Obtenir 3 devis gratuitement

maison ecologique

La maison écologique, c’est quoi ?

C’est une habitation qui repose sur trois grands piliers : la performance énergétique, la santé et le bien-être, et bien sûr le respect de l’environnement.

La performance énergétique : Une maison écologique est conçue pour nous donner la possibilité de réaliser des économies d’énergie considérable, que ce soit en électricité, en chauffage, ou encore en eau.

L’isolation doit être très performante, et on utilisera autant que possible des énergies renouvelables.

La santé et le bien-être : Une maison écologique est toujours construite avec des matériaux non-toxiques, conçus dans le respect de l’environnement, mais également avec l’envie de nuire le moins que possible à la santé des habitants.

La qualité de l’air à l’intérieur d’une habitation est devenu une préoccupation importante pour de nombreux propriétaires, et le choix des matériaux et des équipements lors de la conception auront évidemment leur importance.

Le respect de l’environnement : Qu’importe le type d’habitation, il porte toujours atteinte à l’environnement et la biodiversité d’un lieu.

Une maison écologique est pensée pour réduire cet impact au maximum, que ce soit lors de la construction ou durant toute sa vie.

On utilisera les principes bioclimatiques, les matériaux seront naturels, et très peu ou pas du tout transformés, et bien sûr issu des circuits courts pour éviter un trop long transport forcément polluant.

Sur le chantier, l’énergie sera consommée avec parcimonie, et le constructeur cherchera à produire le moins de déchet possible.

Obtenir 3 devis gratuitement

Des projets très nombreux

On ne trouve pas un seul et même projet et type de maison écologique.

Les possibilités sont très nombreuses pour réduire notre impact sur l’environnement et apporter un lieu de vie sain aux futurs habitants.

On combinera généralement des matériaux remis au goût du jour, comme certains bois, la paille, la chaux, la terre, avec des technologies modernes, comme les systèmes de chauffage solaire, les éoliennes, les chauffages intelligent, etc.

Bien sûr l’isolation sera primordiale, on peut par exemple opter pour une conception de maison passive, qui ne perd pas de chaleur interne.

Une maison écologique, c’est cher ?

maison-ecologique

On ne va pas se mentir, la construction d’une maison écologique, est entre 10 et 20 % plus chère que la conception d’une habitation plus traditionnelle.

Toutefois, un logement écologique se réfléchit différemment, et il faut obligatoirement calculer le coût d’usage.

Une maison écologique aura une consommation énergétique très basse, voire mieux, elle produira plus d’énergie qu’elle n’en consomme, et on pourra donc revendre le surplus.

Au final, l’argent que l’on met en plus au moment de la construction, sera rapidement amorti, et votre maison écologique sera à l’usage bien moins chère qu’une maison traditionnelle.

À la revente, un bien immobilier écologique, obtient la nouvelle « valeur verte ». Demandez votre devis pour la construction.

De plus en plus prisée sur le marché immobilier, elle permet de vendre très bien notre habitation.

Il faut également prendre en compte les nombreuses aides de l’état, du conseil régional, des communes ou d’autres associations, qui via des subventions ou des prêts à taux zéro sur certains éléments, nous permettent de faire de réelles économies.

Les points clés pour la construction d’une maison écologique

Il faut impérativement suivre une série d’étapes avant de se lancer dans son projet de construction d’une habitation écolo.

En effet, ce type de maison doit se réfléchir correctement, pour être aussi efficace et rentable que possible.

Le choix du terrain

Il est primordial de choisir correctement un terrain.

Son orientation sera importante, notamment si vous décidez de placer des panneaux solaires.

Pour une construction bioclimatique fonctionnant exclusivement aux énergies solaires, l’orientation sera très importante.

La topographie, c’est-à-dire l’état du terrain (plat, en pente, en escalier…) ne sera jamais un réel problème au bon fonctionnement final, mais des coûts supplémentaires importants peuvent intervenir lors de la construction.

Il faut connaître la nature du sol.

Un sol en argile est bien plus contraignant par exemple, il est donc impératif de réaliser une étude de sol.

Renseignez-vous sur votre voisinage proche.

Ont-ils des projets, ont-ils des problèmes liés au terrain, y a-t-il des nuisances ?

Obtenir 3 devis gratuitement

Définir le plan et le fonctionnement de votre maison

Vous devrez tout d’abord définir avec précision vos besoins.

La surface approximative de chaque pièce, le nombre de pièce, et les besoins ainsi que les envies nécessaires à votre confort personnel.

N’oubliez pas de penser également au futur, après le départ des enfants, et lorsque vous serez un peu plus âgé et moins mobile.

Il faut être le plus précis possible, pour éviter les mauvaises surprises ou les changements au dernier moment à cause d’un mauvais calcul.

Comment sont reliées les pièces ? Leur position et leur orientation ? Quelles sont les relations entre l’intérieur et l’extérieur ?

Ce sera aussi le moment de réfléchir aux choix techniques pour le mode de chauffage, les matériaux sains que vous utiliserez, les énergies renouvelables, etc.

N’hésitez pas à prévoir un projet final plus important, avec des annexes, une piscine, un garage supplémentaire, etc.

Même si ces projets ne voient finalement jamais le jour, il est possible que vous cherchiez et que vous puissiez les mettre en œuvre dans le futur, il vaut toujours mieux prévoir plus que pas assez.

Les autorisations nécessaires

Avant de faire construire, ou même de rénover ou d’agrandir, il faudra respecter des règles et se soumettre à des démarches administratives parfois fastidieuses.

Vous pouvez vous faire aider gratuitement par des conseillers du CAUE (le Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement).

Une équipe d’urbanistes, de paysagistes, de juristes ou de thermiciens vous apportent gratuitement des conseils propres à votre projet et à sa réalisation.

Que peut-on faire sur sa parcelle ?

Pour le savoir, il faudra consulter certains textes, dont le Règlement National d’Urbanisme (RNU).

Seul un Plan d’Occupation des Sol (POS) ou un Plan Local d’Urbanisme, imposé par une commune peut faire varier les règles de ce document qui concerne essentiellement l’implantation d’une construction et les distances à respecter.

Il faudra également se soumettre à la Carte Communale qui détermine les secteurs constructibles et inconstructibles.

Il est également nécessaire de se renseigner sur des règlements spécifiques à des secteurs particuliers, comme le cahier des charges d’un lotissement, ou bien une charte architecturale et paysagère.

Il faudra donc impérativement se rendre au service urbanisme de votre mairie pour découvrir toutes les réglementations en vigueur.

Obtenir 3 devis gratuitement